Ecoute le temps qui vient

Argumentaire

 Ecoute le temps qui vient est une composition musicale autour de l’écologie engageant : musique, poésie, instruments de musiques du monde, écriture musicale et improvisation.

Il s’agit d’une pièce pour instruments des différents continents : guitare brésilienne, saz, flûte Kaval, guzheng, didgeridoo et djembé, mezzo soprano également récitante.

Le thème de cette composition est le suivant : associer la musique contemporaine et les instruments des musiques du monde, avec comme fil conducteur poétique : l’écologie. L’écriture contemporaine souligne l’actualité du sujet.

Ce thème m’a conduit à utiliser des interprètes de différentes cultures, toutes impliquées par ce sujet. Un appel au sens de la communauté voire du sacré. Ce sujet nous concerne – nous adultes de par le monde – mais concerne également les jeunes générations qui formeront le monde de demain.

La pièce utilise quelques poèmes, textes et maximes qui sont représentatives de notre relation à notre planète mais également de nos désirs pour le futur d’un vivre ensemble. Ces textes seront mis en musique – chantés ou dits par une récitante – accompagnés ou entrecoupés d’intermèdes poétiques. Pour ce faire, j’ai fait appel aux enfants d’une collège, en leur proposant d’écrire de cours poèmes sur le thème de l’écologie. Ceux-ci seront lus par les enfants lors du concert, apportant leurs visions et espoirs pour le monde de demain.

Parmi les thèmes (autour de l’écologie) abordés dans les poèmes  : l’éloge de la Terre, ce que nous voulons pour le futur ou encore, l’éveil de la conscience vers une nouvelle forme de vie. Corpus poétique et littéraire mais aussi des pensées d’enfants ou d’adolescents qui tous participent au témoignage des voix de chacun.

La pièce termine en forme d’improvisation collective au titre significatif : Etre -Terre. La présence des instruments issus de différentes cultures (musique du monde) prend ici tout son sens dans la composition : elle montre l’implication des interprètes – une forme de mobilisation qui symbolise expression et engagement personnel. Des « voix du monde » venant s’associer volontairement à cette démarche de sensibilisation.

En tant que compositeur de musique mais également habitant et hôte de notre planète, je souhaite participer à une forme de sensibilisation à l’écologie – sujet sensible et qui nous sollicite tous. Il s’agit donc de faire ce qui est possible avec les moyens qui sont les miens, soit la musique et plus particulièrement l’écriture. Cette pièce est ma réponse.

Philippe Démier   http://www.philippe-demier.fr/