notice pour Dans la nuit

La composition de la pièce Dans la nuit prolonge mes thématiques de recherches.

En premier lieu le poème avec ses sonorités, ses nombreuses répétitions, ses jeux de voyelles donnent à ce texte un aspect quasi « incantatoire » et particulièrement sonore et musical. Dès lors, j’ai mis à profit tous ces éléments afin de constituer une texture sonore, une trame qui serve de fil conducteur à l’ensemble par différents modes de jeu : murmuré, chuchoté, crié ; tout procédés permettant de « tisser » l’écriture musicale autour du mot, de ses qualités, de son rythme, de sa durée…mais aussi de sa résonance.

Puis, second élément de la composition : les mots – qui s’enchainent et se heurtent – ces vers vifs et denses, ces répétitions quasi obsessionnelles ont suscité un travail sur le sens permettant la création d’un texte dans le texte, une mise en abyme : tant par itération que par simultanéité ou déconstruction du mot, du sens mais aussi de la forme par l’utilisation de procédés aléatoires.

Toutes pratiques hypertextuelles susceptibles de faire jaillir le mot « à l’intérieur » du mot.

Enfin, il y a la thématique de la nuit : la profondeur, le nocturne, le non dit… traduits ici par diverses écritures du son et de l’espace sonore : déplacement du chœur, spatialisation, mais aussi création d’espaces « contenants » par agrégats et sonorités déployés ou encore silences à l’intensité toute intériorisée.

Dans la nuit est une commande de Jérôme Polack pour le Chœur de chambre Exprîme.

Philippe Démier